Nos vacances sur la Côte Atlantique #2

Voici donc le deuxième volet de nos aventures en Côte Atlantique (si vous avez loupé nos premiers jours, retrouvez les ici !)

J5: Le sud du Bassin d’Arcachon : L’île aux oiseaux et la Dune du Pilat !

Nous avions réservé 2 jours pour visiter le Bassin d’Arcachon (et quelques jours de plus n’auraient pas été de trop pour approfondir notre découverte de cette région sublime !!) : 1 journée serait réservée au sud et l’autre au nord du bassin.

Pour cette première journée, nous avions donc décidé de découvrir l’île aux oiseaux en bateau et monter sur la Dune du Pilat.

Il faut savoir que plusieurs jetées (Andernos, Cap ferret etc…) proposent des excursions en bateau toute la journée pour se rapprocher de l’île aux oiseaux avec escale ou non. Voulant visiter la ville d’Arcachon, nous nous sommes donc rapprochés de la jetée Thiers pour acheter nos billets (16€ par adulte). Le départ se fait ensuite de la jetée d’Eyrac quelques mètres plus loin. C’est un circuit d’une durée d’1h45, entièrement commenté. Le bateau, longe les cabanes sur pilotis (appelées cabanes tchanquées) de l’île aux oiseaux, les parcs à huitres et finit par les villages de pêcheurs de la presqu’île du Cap Ferret. PetitCrapaud, lui, n’a pas vu grand chose de cette balade sur l’eau, ayant sombré après quelques minutes dans le porte bébé !

 

De retour sur la terre ferme, nous décidons ensuite d’explorer la ville. Arcachon est poétiquement surnommée la ville aux quatre saisons ! Elle se divise en effet en quatre quartiers nommés respectivement ville de printemps, ville d’été, ville d’automne et ville d’hiver. Dans ce dernier quartier, nous avons pu découvrir des maisons toutes plus incroyables les unes que les autres (construites au XIXe siècle par des européens aisés) avec parfois de petites frises me rappelant les Antilles. Nous avons aussi pu nous promener dans le parc Mauresque magnifiquement fleuri et surplombant toute la ville. D’ailleurs, non loin du parc, nous vous conseillons l’observatoire Sainte Cécile, tour métallique de 25 mètres de hauteur permettant de profiter d’un panorama sur toute la ville et son bassin. Je dois avouer que seul Lamoureux a eu le courage de monter cet escalier en colimaçon accessible par groupe de 8 personnes !

 

Plein les pattes, nous nous sommes par la suite rendus à la Dune du Pilat. Alors, je me dois de vous prévenir : même à 16h, heure à laquelle nous avons décider de retrouver la plus haute dune d’Europe, il vous faudra vous armer de (beaucoup de) patience pour ne serait-ce qu’atteindre le parking ! (et de l’application Waze qui permet d’éviter un maximum de bouchons ! Merci Céline !). Presque une heure pour notre part ! Après avoir posé la voiture sur le parking payant (jusqu’à 6€ pour 4h en haute saison), l’accès au site est gratuite. Vous pourrez escalader ses 100 mètres par les escaliers aménagés ou directement par le sable pour les plus courageux ! La vue de là haut est tout simplement à couper le souffle avec un panoramique sur le bassin, l’océan que l’on peut rejoindre de l’autre côté de la dune et la forêt de la Teste de Buch grignotée chaque année de 1 à 5 mètres par les vents des marées. PetitCrapaud s’est éclaté à jouer dans le sable pendant presque 1h30 ! De nombreuses activités sont également proposées sur ce site comme notamment le parapente.

 

J6: Le nord du bassin d’Arcachon : le Cap Ferret et les petits villages de pécheurs

Le lendemain, nous sommes donc partis à la découverte de la presqu’île du Cap Ferret. Retenant les leçons de la veille, nous décidons donc de commencer par le phare afin d’éviter l’affluence ! Ce phare de 58 mètres permet lui aussi une vue panoramique sur les environs. Mais, il faudra d’abord monter ses 258 marches pour la mériter (et payer 6€ par adulte) !

 

Nous nous sommes ensuite rendus sur les dunes du Cap Ferret et surtout sur la Pointe du Cap Ferret pour admirer l’océan de plus près.

 

Sur les conseils de notre amie Céline, nous avons décidé de longer le bassin en passant par les petits villages d’ostréiculteurs et notamment par le village de l’Herbe, quartier authentique de maisons de pécheurs colorées. Malheureusement, nous sommes arrivés pendant la marée basse, ce qui a un peu gâché le paysage.. mais ça n’a rien enlevé au charme de l’endroit !

 

Nous avons continué notre tour du bassin en nous arrêtant au village de l’Audenge. L’arrêt fut rapide car 5 minutes suffisent pour flâner le long du port et des cabanons colorés. Cela ne vaut pas le détour mais vu que nous passions par là… Cependant, on y trouve aussi un bassin de baignade à l’entrée du port, sous la forme de 3 piscines de profondeurs différentes se remplissant d’eau de mer. L’endroit est gratuit et très bien aménagé avec des espaces de sable pour le beach volley, des vestiaires en plein air etc… Concept très sympa !

 

Le port de Biganos est du même acabit : encore plus petit, avec des maisons colorées. Nous y avons donc juste fait un passage éclair, trop fatigués par notre journée.

 

En conclusion, le bassin d’Arcachon est vraiment magnifique et mérite bien plus de deux jours pour le découvrir. De nombreuses activités sont proposées (vélo, baignade, surf, lieux à découvrir) et ne pouvant pas toutes les faire sur ce court séjour, nous avons décidé de revenir y passer une semaine entière lorsque PetitCrapaud sera un peu plus grand.

J7: A la découverte de Rochefort et La Rochelle !

Après une semaine effrénée, c’est un peu épuisés que nous nous sommes arrêtés à Rochefort sur le conseil de mes parents (venus juste avant nous). Nous ne nous sommes concentrés que sur son arsenal maritime. Bien que je sois captivée par la mer et sa faune, je ne suis pas du tout attirée par les bateaux et l’univers maritime, alors notre visite du lieu n’a été que superficielle. Sachez que vous y trouverez la Corderie Royale datant du Roi Soleil, le musée nationale de la Marine et la possibilité de promener dans des sentiers et jardins ou de monter à bord de la réplique de la frégate l’Hermione (sur réservation au moins la veille en période estivale). La seule chose que nous avons trouvé ludique (de vrais touristes !), c’est l’Accro-mats, comprendre accrobranche à 30 mètres du sol dans un bateau. Une activité sympa pour les petits comme les grands (12€).

 

Nous avons ensuite continué notre périple vers La Rochelle, que j’ai adoré ! Après avoir posé nos valises à l’hôtel Altica (très bien situé car proche du port), nous sommes allés visiter le centre et les tours. Nous avons commencé par voir la Tour Saint Nicolas (finalement c’est la seule que nous auront visité !). Alors pour les mamans, ou papas d’ailleurs, la poussette : on oublie !! De nombreux escaliers, parfois très étroits ponctuent le jeu de piste dans cette tour. Car oui, cette visite est un réel parcours d’orientation, alors suivez bien les panneaux numérotés au risque de vous retrouver sur le chemin de la sortie au bout de 10 minutes ! Cette tour, qui n’est plus d’aplomb à cause de ses fondations dans la vase (heureusement que je viens juste de l’apprendre en faisant des recherches !), permet une fois de plus d’observer la beauté de la ville à plus de 35 mètres de hauteur ! Petit conseil : prenez le tarif 3 tours à 9€  (contre 6€ pour une seule) et montrez vos places pour l’aquarium pour bénéficier du tarif réduit de 7€ (billets valables 2 mois).

 

Nous nous sommes ensuite baladés dans le Vieux Port de La Rochelle et dans le centre où l’ambiance battait son plein en ce dimanche 13 août.

Nous avons d’ailleurs trouvé une petite boutique regroupant plusieurs créateurs, C fées main. De quoi trouver des petits accessoires uniques magnifiques !

Après une petite sieste bien méritée, nous nous sommes rendus à l’Aquarium de La Rochelle. Cet aquarium, faisant partie des plus grands d’Europe, est ouvert toute l’année et propose en période estivale des visites nocturnes de 18h à 23h et à tarif réduit (14€ au lieu de 18€). Comptez bien 2 heures pour visiter ses 10 salles thématiques. Comme à chaque fois, j’ai été subjuguée par cet aquarium où l’ambiance reposante est encore plus feutrée de nuit.

J8: Une journée à l’Ile de Ré

En ce huitième jour, c’est un peu tardivement que nous nous sommes rendus sur l’île de Ré.  Le premier arrêt fut à Saint Martin de Ré pour visiter le clocher de l’Eglise et sa vue panoramique sur l’île et se balader le long du port très actif à notre passage car juste avant la marée basse.

 

Nous sommes ensuite allés voir le Phare des Baleines à Saint-Clément-des-Baleines. Il peut se visiter mais que nous ne l’avons vu que d’en bas.

 

La journée s’est finie en shopping à La Rochelle.

J9, J10 et J11 : Dans le pays Bordelais !

Durant ces trois jours, nous avons fait une visite des plus classiques de Bordeaux : Esplanades des Quinconces, Place de la Comédie et le Grand Théâtre, le Miroir d’eau, Quartier Saint Pierre avec la place de la Bourse et celle du Parlement, la Cathédrale Saint André, balade le long des quais…

 

Nous avons également décidé de nous rendre à Saint Emilion, cité médiévale aujourd’hui inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Bien que maintenant très touristique, le village a su garder son charme et promet une balade des plus agréables ! Nous sommes, bien sur, repartis avec quelques bouteilles du vignoble dégustés à la Maison du Vin.

 

J12 : Home Sweet Home !

Après 12 jours, 10 kms de marche par jour, 6 départements et 5 hôtels différents, nous avons enfin retrouvé le chemin de la maison ! Et comme je disais « c’est drôle comme on a toujours hâte de partir en vacances, mais qu’on est impatients de rentrer chez soi à la fin » !

 

0
Un commentaire Ajoutez les votres
  1. J’adore la photo de PetitCrapaud dans le sable. Et celle des miroir d’eau. Tu fais de super photo et écris bien. Merci de partager tes découvertes pour nous donner envie de découvrir notre pays. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *